LE FILM

Thomas, photographe et père, se voit subitement privé de l’accès à son enfant Diego, suite à un enlèvement parental. Malgré le vide immense et sa douleur universelle, il encaisse le coup et réagit à cette onde de choc en s’engageant dans une quête sans relâche… celle de le retrouver pour être auprès de lui. Pour l’aider à s’en sortir et comprendre ce qui lui arrive, il entreprend le projet artistique de photographier PierreRicardo et Tony, des pères qui vivent la même situation. L’acte de créer devient alors une soupape qui lui permet de transcender sa souffrance et d’exprimer la couleur de ses émotions. Mus par la même volonté indéfectible, les hommes se confient dans l’intimité du studio de Thomas et racontent leur longue traversée ponctuée d’obstacles et d’espoir. Animés par le sens du devoir, le bien-être et la sécurité de leurs enfants, ces pères attachants et lucides témoignent des facteurs qui les catapultent à travers cette révolution contemporaine que représente la paternité d’aujourd’hui. Ce film, tourné sur plusieurs années, nous plonge au cœur de leurs histoires intemporelles. Rarement a-t-on la chance de voir et d’entendre des hommes réclamer leur place de pères avec émotion, sans toutefois tomber dans le misérabilisme et l’excès. Cette épreuve qu’ils portent avec courage et pondération, permettra de contrer certaines perceptions négatives, souvent véhiculées par les médias afin de montrer une image plus positive de la paternité. Plusieurs hommes, femmes et enfants, s’y reconnaîtront.

LES PERSONNAGES

THOMAS. Enfant enlevé à l’âge de 15 mois et demi par sa mère en 2007 au Mexique. Perte de contact avec son fils durant 2 ans. Retrouvé en 2009. Cas concernant des pays liés par la Convention de La Haye. Procédures légales arrêtées, faute d’argent. Non rapatrié. Pour soulager sa souffrance depuis l’enlèvement parental de son fils, Thomas créé partout et tout le temps. Des personnages qu’il envoie au Mexique et qu’il intègre à des vidéos référant à des histoires le mettant en scène avec son garçon, ainsi que des contes dans le même esprit.

PIERRE. Enfant enlevé par sa mère en 2004 dans la province de l’Ontario au Canada. Perte de contact sporadique avec son fils. Retrouvé. Procédures légales arrêtées, faute d’argent. Non rapatrié. Les petits canards du garçon de Pierre avec lesquels il jouait dans son bain avant sa perte d’accès subite.

RICARDO. Enfant enlevé par sa mère en 2009 à l’âge de 4 ans en Argentine. Cas concernant des pays liés par la Convention de La Haye. Non rapatrié. Les toutous préférés du garçon de Ricardo avec lesquels il jouait avant son enlèvement en Argentine.

TONY. Enfant enlevé en 2005 à l’âge de 18 mois. La mère s’est enfuie en Grèce, en Angleterre, en Jordanie et en Hollande. Perte de contact durant 3 ans. Cas concernant des pays liés par la Convention de La Haye. Retrouvée en 2009. Processus de réunification réalisé. Rapatriée. Le toutou lion que Tony a offert à sa petite fille avant l’enlèvement parental perpétré par sa mère.

ÉQUIPE DE CRÉATION

Écrit et réalisé par | Johane Bergeron
Produit par | Katarina Soukup
Directeur de la photographie | Alex Margineanu
Monteur | Dominique Sicotte
Musique originale | Claude Rivest
Son | Catherine Van Der Donckt, Benoît Dame
Titres/graphiques | Rodolphe St-Gelais

NOS PARTENAIRES

PRIM Centre Montréal
Fonds documentaire Rogers
Québec crédit d’impôt cinéma ou télévision
Crédit d’impôt pour production cinématographique ou magnétoscopique canadienne

DIFFUSEURS

TV5

DISTRIBUTION

Canamedia

Advertisements