PRESSE | Le Devoir | Les hommes en chiffres

Les hommes en chiffres
par Louis Cornellier

Extrait | Les hommes forment 49,7 % de la population québécoise. Comment vont-ils ? Sont-ils en bonne santé physique et mentale ? Leur vie sociale est-elle satisfaisante ? Savent-ils aller chercher de l’aide en cas de besoin ?

Les chercheurs Jacques Roy (sociologie) et Gilles Tremblay (service social) se penchent sur la question dans Les hommes au Québec. Leur but n’est pas de victimiser leurs semblables, mais « de stimuler la réflexion sur les hommes au Québec, sur le plan social et sur celui de la santé, et dans le contexte de leur rapport aux services », afin de contribuer à l’amélioration de leur situation. L’exercice, par moments étourdissant étant donné son caractère statistique, s’avère éclairant.

[… ledevoir.com]

Advertisements

PRESSE | Papa est là, un documentaire présenté dans le cadre de la Su-Père Conférence

PIC_ThomasCe documentaire, réalisé par Mme Johane Bergeron, a été présenté dans le cadre de la SU-PÈRE CONFÉRENCE. Il aborde, entre autres, le thème de la souffrance des hommes et des pères, un thème qui demeure encore un sujet tabou dans notre société, autant pour les hommes eux-mêmes que pour leurs conjointes, mères, sœurs ou amies. Patrick Desbiens, modérateur de l’atelier qui présentait le film, a déclaré : Papa est là est un documentaire touchant et humain, réalisé avec justesse et pudeur, qui permet une immersion dans une réalité paternelle méconnue: l’enlèvement parental… Un bel outil de sensibilisation pour les différents milieux d’intervention. [… Infolettre du RVP]

ÉVENEMENT | 11 février 2016 | Su-Père Conférence

Organisé par le Regroupement pour la Valorisation de la Paternité (RVP), la Su-Père Conférence réunit chaque année de nombreux acteurs des milieux communautaire, institutionnel, universitaire et gouvernemental autour des plus récentes tendances en matière de paternité au Québec. La prochaine conférence aura lieu du 11 au 12 février 2016, à l’Hôtel Universel Montréal, située au 5000 rue Sherbrooke Est à Montréal.

Cette année, un des ateliers de la conférence mettra l’accent sur notre documentaire Papa est là. L’atelier – intitulé « Papa est là : la réalité méconnue et complexe de l’enlèvement parental » – aura lieu jeudi le 11 février à 10h15. L’atelier débutera avec une projection du film, suivie d’une discussion. Les conférencières seront la réalisatrice Johane Bergeron et Sonia Heyeur, avocate spécialisée en prévention et résolution d’enlèvement national et international d’enfants.

Le RVP regroupe plus de 200 organismes et individus de partout au Québec et a pour mission de valoriser l’engagement paternel de manière inclusive dans le respect de l’égalité entre les sexes.

L’inscription à l’avance est obligatoire. Pour plus de détails, svp visiter www.rvpaternite.org.

SU-PERE_Poster

ÉVENEMENT | 8 octobre | Projection de Papa est là à L’Université Laval

L’équipe de recherche Masculinités et société de l’École de service social à l’Université Laval (Québec) organise une projection de « Papa est là », le jeudi 8 octobre prochain lors d’un midi-conférence (11h30 à 13h30). La réalisatrice du film, Johane Bergeron, présentera le film et sera présente pour une période de discussion suivant la projection.

Lieu:
Université Laval, 2325 Rue de l’Université, Québec, QC, G1V 0A6
Pavillon De-Koninck, local DKN-2F

Cette activité gratuite est ouverte à toutes et à tous.

PRESSE | De l’importance des pères

De l’importance des pères
par Geneviève Pettersen 

Extrait | L’autre jour, j’ai vu un documentaire bouleversant. Papa est là, de la réalisatrice Johane Bergeron, raconte l’histoire de pères qui se sont fait enlever leurs enfants par leur conjointe. L’une est partie au Mexique avec son fils et n’est jamais revenue, l’autre a emmené son petit en Argentine en catimini. Thomas, un photographe qui s’est vu priver de son fils Diego, a décidé de tirer le portrait d’autres pères victimes, comme lui, d’un enlèvement parental au féminin. Il nous présente des hommes qui ont en commun le souhait de renouer avec leur progéniture, mais qui se butent à une bureaucratie insensible à leur condition. En les suivant de près dans les dédales administratifs de leurs quêtes respectives, on se rend compte d’une chose : le vrai obstacle que ces hommes ont à surmonter, c’est l’idée que la mère est plus importante que le père dans la vie d’un enfant. […http://fr.chatelaine.com]

Enfant-Retour Québec | L’enlèvement parental

Enfant-Retour QuebecL’enlèvement parental est la forme la plus fréquente d’enlèvements d’enfants au pays et représente un acte criminel dans toutes les provinces canadiennes. Il s’agit également d’une des formes les plus méconnues de mauvais traitements envers les enfants. « Il est faux de croire qu’un enfant enlevé par un parent se trouve forcément en sécurité. Ce type d’enlèvement est tout aussi dangereux physiquement que les autres, mais les pires dommages sont souvent imperceptibles à l’œil nu » a souligné madame Pina Arcamone, directrice générale d’Enfant-Retour Québec. « Du jour au lendemain, ces enfants sont arrachés à leur famille et leur foyer et sont propulsés dans une vie marquée par l’incertitude, la perte d’identité, l’isolement et la fuite. Ils sont plus susceptibles de souffrir de dépression, d’anxiété et de trouble de l’attachement, en plus d’éprouver une difficulté à faire confiance qui peut se prolonger dans leur vie d’adulte. »

Si vous êtes confronté à une situation à risque et que vous craignez que votre enfant soit victime d’un enlèvement parental, une ordonnance de garde bien rédigée est un outil important qui établira clairement un cadre légal et réduira les possibilités d’enlèvement par l’autre parent. Lire la suite

CE SOIR à 22h00 | Première diffusion sur TV5

PAPA EST LÀ raconte la longue traversée ponctuée d’obstacles et d’espoir de quatre hommes, suite à l’enlèvement parental de leurs enfants. Le documentaire est porté par l’histoire de Thomas, photographe et père qui se voit subitement privé de l’accès à son fils Diego. Malgré le vide immense, il réagit à l’onde de choc en s’en gageant dans une quête sans relâche, celle de retrouver Diego. Pour l’aider à comprendre ce qui lui arrive, il entreprend le projet de photographier Pierre, Ricardo et Tony, des pères qui vivent la même situation. Mus par la même volonté indéfectible et animés par le sens du devoir et la sécurité de leurs enfants, les hommes se confient dans l’intimité du studio de Thomas. Leur souffrance est la même, mais leur parcours et leur manière de transiger avec la douleur de la perte diffèrent.

Le documentaire, tourné sur plusieurs années, nous plonge au cœur d’histoires de paternité intemporelles. Ces hommes attachants et lucides témoignent de ce que représente la paternité d’aujourd’hui. Un récit poignant à voir sur les ondes de TV5 ce soir, mercredi 17 juin à 22h00. Rediffusion jeudi 18 juin 2015 à 14h00.

ENTREVUE | Papa est là : des pères victimes d’enlèvement parental racontent

Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

…….
Papa est là
: des pères victimes d’enlèvement parental racontent

Entrevue avec Catherine Perrin, Médium large (Radio-Canada)

Extrait | Le documentaire Papa est là, de la réalisatrice Johane Bergeron, raconte l’histoire de quatre pères dont les enfants ont été enlevés par leur mère. Le photographe Thomas Königsthal Jr. est l’un d’entre eux. Son fils Diego a été enlevé par sa mère puis emmené au Mexique, en 2007, à 15 mois. Depuis, il vit sa paternité virtuellement, par appel vidéo. Catherine Perrin reçoit Johane Bergeron et Thomas Königsthal Jr.

Écoutez l’entrevue ici: http://ici.radio-canada.ca

Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

PRESSE | Papa est là, ou l’enlèvement parental vécu par les pères

Papa est là, ou l’enlèvement parental vécu par les pères
par Marianne Prairie

Extrait | Dès les premières minutes du documentaire Papa est là, l’émotion m’a prise à la gorge. Difficile de se distancer de ses propres angoisses et de ne pas se projeter dans le drame qu’aborde le film de Johane Bergeron : l’enlèvement parental. «Un enlèvement parental, c’est un parent qui enlève un enfant à l’autre parent et qui l’amène d’une ville à l’autre, d’une province à l’autre, d’un pays à l’autre » explique l’avocate Sonia Heyeur à la caméra, au tout début du film. «Au Canada, c’est un crime, c’est passible jusqu’à dix ans de prison» ajoute la spécialiste du Droit familial. […http://fr.chatelaine.com]